Berlusconi et ses drôles de dames. Entre Ruby et Nadia, il ne sait plus où donner tête

Il y a de cela quelques années, l’histoire du président du Conseil italien Silvio Berlusconiet ses filles ont attiré tous les regards. Le monde se souvient notamment du scandale de Ruby gate connu sous son nom de scène Ruby Rubacoari et de la révélation bouleversante de Nadia Marci. Voici un résumé des aventures du « Cavaliere » avec ces escots-girls.

L’affaire Ruby, la mineure avec laquelle Berlusconi aurait eu des relations sexuelles tarifiées

Originaire du Maroc, Karima El Mahroungou Ruby Rubacoari est une danseuse du ventre professionnelle et habite la ville de Milan. Accusée d’avoir volé une somme de 3 000 euros, la jeune fille se fait arrêter par les autorités milanaises. Ne présentant aucun papier et étant encore mineur, Ruby fut envoyé vers un centre de détention pour délinquants mineurs. C’est là que le puissant Berlusconi entre en jeu. Le président du Conseil italien use de son pouvoir pour faire relâcher la danseuse marocaine par le biais de quelques coups de téléphone. Ses recommandations étaient de transférer l’affaire Ruby à une certaine Nicole Minetti, laquelle va jouer le rôle d’entremetteuse entre la jeune fille et Berlusconi. Au cours de son entretien avec la presse, Karima souligne le fait qu’elle n’a jamais eu de relation intime avec le Cavaliere. Elle aurait simplement accompagné ce dernier à un dîner dans une de ses villas à Arcore. Toujours selon la Marocaine, Berlusconi lui aurait donné une somme de 7 000 euros sous une enveloppe ainsi que des bijoux. Toutefois, ces propos n’avaient pas empêché les autorités italiennes de poursuivre le chef du Conseil italien pour abus de pouvoir et exploitation de prostituée mineure.

Et pour la Révélation de Nadia…

Après l’affaire Ruby, c’est au tour de Nadia Marcia, une ex-escorte, de raconter ses moments érotiques avec le premier ministre italien. « J’ai eu plus d’une relation sexuelle avec Berlusconi contre dix mille euros et quelques bijoux en tout. Cela s’est passé dans sa villa à Sardaigne et à Arcore » précisait la jeune bolognaise. Elle a également révélé les habitudes sexuelles à la fois étranges et obscènes du Cavaliere : « Il regroupait de nombreuses filles dans sa villa parmi lesquelles il y avait de très jeunes filles. Les filles attendaient deux par deux dans des chambres séparées et Berlusconi faisait le tour pour avoir des relations sexuelles avec elles ». « Il y avait beaucoup de marijuana et d’alcool », ajoutait Nadia. Lors de son interview, l’ex-call-girl bolognaise souligne aussi une pratique qui l’a particulièrement choqué : « Il nous a demandé de descendre dans la piscine et il a eu des rapports avec chacune de nous ».

L’instance a annoncé la condamnation de Berlusconi à sept ans de prison pour prostitution et abus de pouvoir en juin 2013, mais il va finalement être déchargé de sa peine par le cours d’appel de Milan un an plus tard.

Comments

mood_bad
  • No comments yet.
  • chat
    Add a comment