Melania Trump et son passé d’escort avant de rencontrer Donald

Avant de prétendre au statut de la femme la plus importante du monde, Mélania Trump aurait œuvré en tant qu’escort-girl. Une information publiée par le quotidien Daily Mail et qui a engendré un grand scandale en Amérique et dans le monde entier.

Apparemment, d’après les sources du Daily Mail, la première dame des États-Unis avait officié en tant que call-girl dans les années 90. Le journal a déclaré dans son article qu’il aurait eu ce renseignement des voisins du mannequin à cette époque. Comme vous l’avez surement prédit, la First Lady n’est pas du tout contente de ces accusations qu’elle déclarait sans fondement et totalement humiliantes. Certes, prétendue telle une ex-escorte, même la réputation de première dame du plus grand pays de la planète risque de tomber de haut. C’est notamment pour cette raison que la femme du président des États-Unis a porté plainte contre le média britannique pour ses affirmations erronées. Melania Trump demande de ce fait un dédommagement et intérêt de 150 millions de dollars de la part de l’auteur de cette publication calomnieuse.

150 millions de dollars, pourquoi une telle somme ?

Madame Trump argumente l’exorbitante somme qu’elle réclame par le fait que cette affirmation a fait chuter sa notoriété, ce qui lui a privé d’affaires intéressantes susceptibles de lui rapporter des millions de dollars. Selon elle, cette somme compenserait les gains dont elle aurait pu bénéficier si cette accusation n’avait pas vu le jour. « Elle avait une seule occasion de faire connaitre sa marque commerciale à travers sa réputation de la femme du président des États-Unis d’Amérique. Elle avait prévu de lancer de nombreux produits de différentes catégories qui auraient rapporté plusieurs millions de dollars pendant la période où elle restera une des femmes les plus photographiées au monde » ajoute les avocats de Madame Trump. Finalement, la First Lady obtient justice. Le Daily Mail accepte de lui verser un dédommagement de 2,9 millions de dollars. Le média britannique présente également ses excuses à Melania Trump, ainsi qu’au président et ses proches pour l’avoir accusé à tort d’être une ancienne escort-girl.

Même si Melania Trump a gagné le procès contre Dail Mail, les effets de cette affaire ne sont pas sans conséquence. Qu’elle soit vraie ou fausse, l’image de la First Lady a été tachée et les esprits ne peuvent s’empêcher de se souvenir de la soi-disant activité du mannequin avant de devenir une résidente de la Maison-Blanche.

Comments

mood_bad
  • No comments yet.
  • chat
    Add a comment